Au 30 rue de Londres, Paris IX, les perles de Vals de la Belle époque

En plus d’être connue pour son thermalisme, la station thermale de Vals-les-Bains est également réputée pour ses eaux minérales commercialisées depuis le XVIIIe siècle.

C’est grâce à Justine et au photographe Pixdar qui ont répondu à notre appel sur les réseaux sociaux que Thermalinfos vous propose aujourd’hui de découvrir un bâtiment d’exception.

Cet immeuble est situé au 30 rue de Londres, juste derrière la gare Saint-Lazare, dans le 9ème arrondissement à Paris. Sa façade en céramique nous a donné envie d’en savoir plus sur ces fameuses « Perles de Vals ».

La Société Française des Eaux Minérales

L’histoire de la ville thermale de Vals-les-Bains, en Ardèche, est indissociable de la découverte et de l’exploitation de ses sources d’eaux minérales naturelles. Pas moins de 163 sources ont été approuvées et autorisées entre 1855 et 1937. Parmi les exploitants, la Société Française des Eaux Minérales avait son siège rue de Londres, à Paris.

Cette société racheta à leurs propriétaires les sources Perle, Emilie, Célestine et Belle. Elle les renomma « Perles de Vals » et attribua à chacune un numéro (1, 3, 5, 7). Ce numéro les classait par ordre de minéralisation croissante. Par la suite, d’autres sources rachetées par cette société, comme la source Hélène, furent intégrées dans les Perles de Vals.

Sur les étiquettes des bouteilles et sur les publicités, il est indiqué que ces eaux dégagent des bulles d’acide carbonique en forme de perles qui se fixent sur le verre.

La façade en céramique émaillée

C’est vers 1920 que la façade de l’immeuble accueillant le siège de la Société Française des Eaux Minérales a été revêtue de céramique émaillée bleue et verte. Ce décor est l’œuvre de la manufacture Fourmaintraux et Delassus de Desvres. Cette entreprise du Pas de Calais avait mis au point un procédé de « grès grand feu », résistant aux intempéries car non gélif. Cette façade est le seul exemple parisien des productions de Fourmaintraux et Delassus.

La porte d’entrée de l’immeuble et deux des cinq fenêtres du premier étage arborent la couronne rehaussée de perles. Les bulles des eaux minérales montent de chaque côté de la façade et se répandent entre les modillons de la corniche. « VALS sources PERLES » se détache en lettres bleues sur fond bleu clair sous la corniche protégeant les trois fenêtres centrales du 1er étage.

Sources

  • « Les sources d’eaux minérales naturelles autorisées de Vals-les-Bains » par Grégory Chasson
  • Site internet du musée de la céramique de Desvres
  • Site Internet de l’association 9 ème Histoire

Détails de la façade du siège de la société française des Eaux minérales à Paris par Pixdar

Logo pixdar

À propos de Pixdar

Pixdar se passionne depuis longtemps pour un patrimoine urbain qui disparait. Vieilles devantures, publicités murales peintes ou encore panneaux Michelin que l’on peut encore apercevoir. Ces traces d’hier, témoins précieux d’une époque chère à nos parents et grands-parents, il lui semble inimaginable de les voir disparaître définitivement sans les immortaliser. Autant d’inoubliables souvenirs pour les plus anciens et de surprenantes découvertes pour les plus jeunes. Et peut-être une autre façon de regarder sa ville !

Instagram : Instagram.com/pixdar/

À propos de Justine

Présente dans notre réseau, Justine a souhaité contribuer à la publication de cet article en nous apportant des éléments photographiques en se déplaçant au 30 rue de Londres.

 » Si je peux contribuer d’une quelconque façon, j’en serai ravie ! LinkedIn ça sert aussi à ça ! «