Un pavillon au coeur du quartier des Thermes à Vals-les-Bains

Le pavillon Saint-Jean est la partie la plus visible de la source Saint-Jean. Il est situé dans le quartier des Thermes de Vals-les-Bains, à quelques pas de l’usine d’embouteillage de la Société des Eaux Minérales de Vals.

La source Saint-Jean fut ainsi baptisée en l’honneur de Jean-Baptiste d’Ornano qui venait d’épouser en secondes noces, Marie de Montlaur, veuve de Philippe d’Agoult, comte de Sault. Jean-Baptiste d’Ornano, Maréchal de France, Gouverneur militaire de Monsieur, frère du Roi Louis XIII, fut compromis dans le complot de Chalais. Il mourut en prison à Vincennes, en 1626.

Comme son illustre parrain, la source connut quelques déboires. Alors qu’elle était déjà fort estimée, la terrible crue de 1827 la fit disparaître.

C’est presque trente-cinq ans plus tard que Firmin Galimard qui avait eu l’idée de substituer le forage à la galerie, la retrouva en recoupant le filon à environ 300 mètres de l’ancienne source.

Le Pavillon Saint-Jean et le style extrême oriental

On ne connaît pas la date exacte de la construction du premier pavillon. Ce pavillon, a été érigé à une trentaine de mètres de la source par la Société Générale des eaux minérales de Vals (SGEM), dirigée par Auguste Clément. Il est vraisemblable qu’elle eut lieu au cours de la décennie 1870-1880. Cette fourchette est confirmée par la légende qui veut que ce premier pavillon provienne de la foire exposition de Paris, sans autre précision, mais on sait qu’à cette époque il y eut à Paris deux foires expositions universelles, l’une en 1867 et l’autre en 1878.

Certains éléments donneraient à penser, mais sans aucune certitude, qu’il s’agirait plutôt de celle de 1878, car de nombreux éléments de cette foire qui s’était tenue à l’ancien Trocadéro furent vendus.

Au plan esthétique, il était très inspiré du style extrême oriental et ressemblait à une petite pagode.

Pavillon Saint Jean style extrême oriental
Pavillon Saint Jean

Le Pavillon Saint-Jean, et le style moderniste

Après la Première Guerre mondiale, les lois sur la reconstruction et plus particulièrement celle du 14 mars 1919, au titre des stations hydrominérales, furent mises à profit par la municipalité pour moderniser la station.

La SGEM décida d’accompagner cette opération et confia à l’architecte Henri Joulie, de Valence, la rénovation de son parc immobilier.

Cette période des années 1920–1930 est la grande époque des architectes modernistes.

En totale opposition aux extravagantes sinuosités de l’Art nouveau, ils privilégient l’ordre et l’équilibre, aidés en la matière par le béton armé.

Il en résulte des bâtiments dépouillés aux lignes pures et aux teintes claires comme le pavillon que nous connaissons maintenant.

Mosaiques Pavillon Saint Jean
Buvette Pavillon Saint Jean
Plafond Pavillon Saint Jean

Dégustation d’eau minérale au Pavillon Saint-Jean

Cette buvette pleine de fraîcheur, restée juvénile malgré son âge, permet toujours aux touristes et curistes d’étancher leur soif. Vous pourrez y déguster la source Viva.

Il est également possible de déguster les eaux en bouteille de la Société des eaux Minérales de Vals.

Jours et Horaires 2018 – Du 15 Juin au 15 Septembre

Le Pavillon Saint-Jean est ouvert, du mardi au samedi, de 16h00 à 18h00, ainsi que les jours fériés.

Le Pavillon sera également ouvert les dimanches 15 juillet, 12 août et 9 septembre de 10h00 à 12h00 et de 16h00 à 18h00 ainsi que le 14 juillet et le 15 août de 16h00 à 18h00.

Il est aussi le point de départ, le mardi, à partir de 17h30, des visites du goût organisée par l’office de tourisme intercommunal.

Ferronerie Pavillon Saint Jean