La Léchère-les-Bains mise sur les appareils Kneipp pour la Phlébologie

Les Thermes de La Léchère-les-Bains ont fait installer récemment dans ses thermes, un dispositif unique et sur-mesure de 7 postes Kneipp.

Le soin expert en phlébologie

L’appareil Kneipp, complexe, tire son nom de l’Abbé Sebastian Kneipp à l’origine des cures naturelles éponymes et un des précurseurs de la médecine naturelle.

Pour faire simple : le principe d’un soin dans un « Kneipp » est celui d’une douche écossaise.

À base d’aspersion en fines gouttelettes jusqu’au sommet du mollet, l’ appareil permet une douche localisée par jets dirigés et alterne des cycles relativement chauds (35 °C) de 40 sec, et des cycles plus froids (15 °C) de 20 sec.

Du chaud, du froid : comment et pourquoi ?

Cette alternance de température provoque un mini-choc thermique qui stimule la régulation de la microcirculation cutanée, la chaleur entraînant une vasodilatation suivie d’une vasoconstriction provoquée par le froid.

Le mini-choc thermique et la fine pression des jets de gouttelettes stimulent la microcirculation non seulement immédiatement tout en douceur mais très efficacement.

L’effet sédatif sur les symptômes veineux est immédiat : une impression de légèreté des jambes est ressentie par le patient et celle-ci perdure longtemps.

Il ne faut pas oublier également que le système de mémoire fabuleux du corps s’imprègne de tous les ressentis et que les bénéfices s’amplifient à chaque séance.

Kneipp La Léchère-les-Bains
Kneipp La Léchère-les-Bains
Kneipp La Léchère-les-Bains

Ni 1, ni 2, ni 3 mais 8 !

Grâce à l’expérience acquise au cours des années précédentes par l’utilisation de 3 appareils, La Léchère-les-Bains a, en 2018, franchi le pas et fait réaliser un dispositif exceptionnel permettant de traiter 7 personnes simultanément.

Cette installation, avec vue sur le parc thermal, est opérationnelle dans les thermes depuis le début de la saison.

Un 8ème poste individuel est situé dans l’espace bien-être en eau thermale, le Spa Õ des Lauzes, et offre ainsi aux non-curistes la possibilité d’en découvrir les vertus.

L’investissement de cette installation est d’envergure (120 000 euros) et met désormais La Léchère-les-Bains en tête du palmarès des stations thermales en phlébologie.

Un peu d’histoire pour en faire son présent

Sébastien Kneipp est né le 17 mai 1821 à Stephansried et mort le 17 juin 1897 à Bad Wörishofen. C’était un prêtre catholique allemand qui est à l’origine de cures naturelles portant son nom.

À partir de 1855, l’abbé Kneipp fut envoyé au couvent de Wörishofen en Bavière. En plus de son ministère religieux, il perfectionna ses méthodes thérapeutiques et en 1880 fut fondé en ce même lieu le premier établissement de bains.

Après la guerre de 1870 avec la France, les médecins allemands durent constater que Sébastien Kneipp avait soigné des patients considérés par eux comme inguérissables et de ce fait, lui remirent une médaille.

C’est en 1886 que parut son ouvrage Meine Wasserkur [Ma Cure d’eau], grâce auquel il enseigna sa méthode de guérison par l’eau.

…et tirez force du passé, d’après des résultats prouvés.

« À La Léchère-les-Bains, le principe du système Kneipp a été revisité avec des moyens de haute technologie, grâce au centre de recherche universitaire implanté au sein du complexe thermal, le C.R.U.L.L. En effet, les flux sanguins capillaires (les petits vaisseaux microscopiques) ont été mesurés grâce à un laser Doppler bi fréquence. Un appareil de soin thermal à postes multiples, pulvérisant de l’eau thermale tour à tour chaude et froide, a été ainsi réalisé de façon à rendre optimal le flux sanguin microscopique dans l’épaisseur de la peau des jambes. Ce soin vise en premier lieu les personnes présentant des troubles trophiques cutanés d’origine veineuse. Mais nous avons eu aussi la bonne surprise de constater que le soulagement des douleurs d’origine veineuse était rapporté chez la plupart des patients traités. » – Docteur Jérôme Laurès, angiologue.

La Léchère-les-Bains, une station qui monte, qui monte !

Les axes de développement stratégique mis en oeuvre depuis 5 ans et les investissements d’un montant global de 8 millions d’euros portent leurs fruits.

Preuve par les chiffres :

  • 5 907 curistes en 2017, soit une augmentation de 2% par rapport à la saison thermale 2016.
  • Une fréquentation du spa boostée par de nouveaux soins (Akwaterra et ostéopathie aquatique thermale) avec plus de 16 500 entrées, soit une augmentation de 10%.
  • Hôtellerie et restauration en nette hausse : + de 1800 nuitées à périmètre constant (+2%) et + de 2 000 couverts (+5%).
Thermes La Léchère-les-Bains

Preuve par la reconnaissance :

La Léchère-les-Bains est la première station thermale de Savoie à obtenir la certification Aquacert HACCP Thermalisme.

Côté santé : Les cures conventionnées en Phlébologie, Rhumatologie et Gynécologie (18 jours) et les mini-cures (6 ou 3 jours), à l’efficacité reconnue par les études scientifiques publiées par le C.R.U.L.L, Centre de Recherche Universitaire de La Léchère.

Côté bien-être : Le plus grand spa thermal de Savoie (1 500 m2) – relaxation et soins de beauté.

Côté hébergement et restauration : du 3 étoiles art déco entièrement rénové (4ème* en cours d’homologation) à la résidence de tourisme** – Restaurant bistronomique / mention excellence Trip Advisor, avec une carte spéciale jambes légères.

Côté tourisme : Toute la beauté de la Vallée de la Tarentaise et les stations de ski de Valmorel, Méribel, Courchevel.