Le phénomène de Raynaud se caractérise par une vasoconstriction excessive au niveau des extrémités

Touchant principalement les femmes à partir de l’adolescence, le phénomène de Raynaud se caractérise par une vasoconstriction excessive au niveau des extrémités (principalement les doigts mais également les orteils, le nez…) en cas de brusque changement de température (sortie dehors en hiver, ouverture d’un congélateur…). Les mains deviennent blanches et insensibles puis la circulation sanguine reprend progressivement au bout de quelques minutes, générant une douleur dans toutes les parties touchées.

Une cure thermale pour réduire les crises et leur intensité

Grâce aux effets microcirculatoires du gaz thermal, la cure thermale des thermes de Royat offre de très bons résultats dans la prise en charge du phénomène de Raynaud primaire et secondaire dont celui de la sclérodermie.

La cure thermale Maladies Cardio-Arterielles vise à diminuer le nombre et l’intensité des crises en relançant la microcirculation locale. Dans ce cadre, le médecin thermal s’appuie sur des soins locaux tels que la douche de vapeur thermale ou encore le soin spécifique « Raynaud ». D’autres soins généraux tels que le bain général de gaz ou encore le bain en eau thermale carbogazeuse peuvent venir compléter le dispositif.

A noter que les personnes souffrant à la fois d’hypotension et de phénomène de Raynaud trouvent dans la cure Maladies Cardio-Arterielles de Royat une réponse thérapeutique efficace car la vasodilatation induite par le gaz thermal ne s’accompagne pas d’effet hypotenseur.

Le « Raynaud » : Un soin exclusif des thermes de Royat

Créé en 2002 par l’Institut de Recherches Cardio-Vasculaires de Royat, le « Raynaud » est un soin unique en France. Il est constitué d’un bain local d’eau thermale (avant-bras et main) suivi d’un bain local de gaz thermal sec en vue de relancer la microcirculation sanguine dans les mains. Ce soin permet à la cure thermale de Royat d’ intervenir en prescription de première intention.