André d’Agostino est le 16 000ème curiste de la cure Saint-Eloy

Il est venu, ce lundi 4 décembre 2017, pour la première fois en cure thermale à Amnéville et a eu l’heureuse surprise de se voir accueillir avec honneur et cadeau !

André d’Agostino est le 16 000ème curiste de la saison qui s’achèvera le 22 décembre 2017.

Le chiffre est marquant car jamais dans l’histoire de la cure Saint-Eloy la barre des 16 000 curistes n’avait été franchie. Jamais non plus la cure Saint-Eloy n’a connu un tel afflux de nouveaux curistes venus pour la première fois y suivre leurs soins ; les primo-curistes représentant 19,5 % de la clientèle.

Orientée rhumatologie et voies respiratoires pour adultes et enfants, la Cure Saint-Eloy a été inaugurée le 30 juin 1986 par le Dr Jean Kiffer et avait accueilli 1152 personnes lors de la première année d’exploitation. Une fréquentation initiale qui permet de mesurer le chemin parcouru.

« Le succès enregistré depuis la création de la station n’est pas un hasard. Nos atouts différenciants sont nombreux tant sur le plan technique qu’humain. C’est ainsi que la boue thermale utilisée pour les applications est préparée en interne et est à usage unique. Cet usage unique est gage de sécurité sanitaire. De plus, la plupart de nos séances de soins ont une durée supérieure à celle préconisée par la Sécurité Sociale et donc à celle pratiquée ailleurs. Surtout, chez nous, les curistes ne sont pas considérés comme des simples numéros. L’accueil est personnalisé et le facteur humain est au cœur de nos préoccupations. La qualité de nos soins, la chaleur et la compétence de nos équipes font partie de l’ADN de notre établissement. Nous allons continuer à dépoussiérer et à rajeunir l’image de la cure thermale qui, contrairement aux idées reçues, n’est pas réservée aux seules personnes âgées et malades. C’est ainsi que, outre les cures conventionnées 18 jours, nous voulons promouvoir les mini-cures libres à la journée ou sur plusieurs jours consécutifs et développer un éventail de soins issus de la médecine douce (sophrologie, relaxation, réflexologie,…) à l’intention des personnes actives et qui ont peu de temps pour s’occuper d’elles. Assurément, dans une société en quête de mieux vivre, le thermalisme, source naturelle de bien-être, a toute sa place !». – Anne Bello, PDG du Pôle Thermal d’Amnéville qui regroupe la Cure Saint-Eloy, Thermapolis et Villa Pompéi.

Forte de sa fréquentation record, la station Saint-Eloy d’Amnéville conforte sa première place du classement des 8 stations thermales de la région Grand Est et sa présence dans le top 10 des stations thermales françaises.

Légende photo : Mme Anne Bello PDG du Pôle Thermal d’Amnéville et M. André D’Agostino